Le piratage aux jeux de divertissement en ligne fait de véritables ravages ces temps-ci et les jeux de machines à sous ne sont pas épargnés. En effet, aussi facilement exploitables que très simples à jouer, les jeux de machines en font de plus en plus les frais des piratages en ligne, mais aussi des piratages dans la vie réelle. À travers cet article, on va essayer de décrypter ce nouveau phénomène de gains des jeux et aussi comment cela fonctionne-t-il.

Comment fonctionne le jeu de machine à sous ?

Chaque appareil de jeux qu’il soit en ligne ou bien en vrai est équipé de ce que l’on un générateur de chiffres aléatoires ou bien arbitraires. Comme abréviation, vous avez RNG pour le terme en anglais et aussi RNG pour le terme en russe. En plus clair, il s’agit d’un algorithme qui atteste que chacune des parties jouées est aléatoire, c’est-à-dire, ces parties dépendent de la chance. Le rôle du générateur de nombres est de définir quelle combinaison va apparaître devant vos yeux ébahis sur le rouleau de la machine à sous.

En termes plus simples, le tour que vous effectuez avec la machine à sous n’est qu’un semblant visuel du résultat déjà pré-choisi par l’algorithme du jeu de la machine à sous.

Dans le cas où vous décidez d’effectuer un jeu sur la machine à sous, les situations vous semblent aléatoires, mais elles ne le sont pas vraiment. C’est uniquement ce que la machine veut vous faire croire, étant donné que l’algorithme a déjà déterminé à l’avance s’il s’agit d’une partie gagnante ou bien perdante.

Une des autres principautés de la machine à sous est le pourcentage de repli. Cette option consiste essentiellement à définir ou à démontrer le pourcentage de retour du jeu pour les utilisateurs ou les joueurs. Notez que les taux de retours ne sont pas très conformes à cette étape précise du jeu. En effet, elles peuvent être un peu disproportionnées. C’est lorsque l’algorithme du jeu RNG est retransmis en RTP que ça va laisser aux participants une marge de victoire plus ou moins avantageuse. En d’autres termes, le jeu va être plus affiné et vous aurez beaucoup plus de chance de gagner. Notamment sur les slots comme Bandit Manchot.

Notez que la théorie et la pratique du jeu de la machine à sous sont plus ou moins différentes, on est forcé de le constater, ce n’est pas à ce que l’on s’attend en pensant à ce jeu.

Comment faire pour pirater un jeu de machine à sous ?

Détrompez-vous, il n’est pas plus facile de jouer aux jeux des machines à sous que de les pirater. En effet, les créateurs de jeux, tout comme les développeurs, les opérateurs, etc, ne sont pas plus bêtes que vous ne le croyez, ils ont bien conscience des dangers et des risques des piratages et autres.

Cependant, il existe certaines pratiques très contraignantes qui peuvent très facilement laisser place au piratage.

Ce n’est pas simple de pirater un jeu de machine à sous, vous devez vraiment être un génie des mathématiques en plus d’avoir accès au RNG de la machine à sous en question. Mais aussi bénéficier des outillages en ce qui concerne les chiffres d’affaires de la machine à sous, ainsi que les sommes de tarifs actuels et plein d’autres informations supplémentaires.

Vous pouvez vous procurer toutes ces informations de diverses façons : en demandant au gérant des jeux quelques informations sur la machine à sous ou bien encore en testant vous-même la machine sous et ses diverses options :

  • La somme du pari;

  • La taille du prêt;

  • Le nombre de lignes de jeu;

  • La somme globale du pari.

Pour pouvoir pirater un jeu de machine à sous, c’est tout un schéma prédéfini et bien détaillé qui vous attend. En effet, ce n’est pas donné à tout le monde de pirater un jeu de machine, vous devez non seulement avoir toutes les informations nécessaires concernant le slot en question, mais aussi vérifier les erreurs techniques existantes.

Car oui, si la machine à sous que vous souhaitez pirater présente un certain bug, il sera plus simple pour vous de la pirater, mais il faut en plus de ça avoir des logiciels de piratages, de l’algorithme, être un super génie et un crack en informatique et en mathématique.